https://www.pinterest.fr/sophiebogard/ “l'alchimiste de nos transformations“(1) ...

"l'alchimiste de nos transformations"(1) ...

May 3, 2018

 

En ce mois d'avril qui s'achève, le signe du Bélier a accueilli le délicieux Chiron, le centaure divin qui vient de passer 7 années dans le signe des Poissons et va en passer 8 dans le premier signe du zodiaque.

Mais qui est ce fameux Chiron ? 

 

La mythologie nous enseigne que Chiron serait né d'un viol, celui de l'océanide Philyra, fille d'Océan, par Cronos (Saturne). Né monstrueux mi-homme, mi-cheval, il fût rejeté par sa mère, quant à son père il ne reconnut pas sa paternité afin de ne pas affronter la jalousie de sa femme légitime, Rhéa. Contrairement à la plupart des Centaures qui sont cruels et sans pitié, Chiron, lui, est un centaure bienveillant. Il est sage, bon et immortel depuis sa naissance. Il avait acquis une grande sagesse et avait été l'ami de Pélée, le père d'Achille. Il fût le précepteur de nombreux héros comme Achille, Jason ou Asclépios passé maître dans l'art de la médecine. Un jour, Chiron fût blessé par une flèche d'Héraclès dont le poison était incurable. Il préféra alors "descendre" dans le monde des mortels pour les aider.

 

            Le nom de Chiron a été donné à un astéroïde découvert le 18 octobre 1977 (= 7, la sagesse). C'est un objet céleste classé comme un "Centaure" orbitant autour du Soleil entre Saturne et Uranus. Il met 50 ans environ à faire le tour du Soleil et son orbite instable et extrêmement elliptique fait qu'il est présent en Balance pendant 1 an 3/4 et en Bélier pendant un plus de 8 ans ! Son nom vient du mot "cheir" qui signifie "main*" qui a donné les mots chiropracteur ou chirurgien; ainsi il nous suggère de développer ce qui mène à la pratique guérisseuse manuelle

Son symbole, ci-dessus, évoque une clef, un passage (pas sage) entre Saturne, maître de l'incarnation et dernière planète "visible" signifiant le monde réel, et Uranus, planète trans-personnelle, celle de la libération marquant l'entrée dans le monde spirituel. Ainsi dans notre thème, il est le passeur, celui qui ouvre les voies de l'éveil vers un accroissement de notre être pour toucher le Christ en Soi. Son hiéroglyphe est composé de trois parties : un ovale qui est "assimilé à l'éveil de l'âme"(1) et selon le nombre d'or (1.618 phi), rappelant son orbite elliptique;  un axe vertical reliant le haut et le bas et vice-versa et "tout en haut un demi carré qui marque la rupture du 4 (carré, matière)"(1).

 

Son tour du zodiaque en cinquante ans nous conduit, normalement, vers l'amour de la sagesse. Le nombre 50 (cycle de Chiron), le dix de coupe dans le Tarot, est l'éclosion des pétales du coeur où l'Amour devient la vraie richesse, et pour Barbara H. Clow cela "représente la réussite d'une tâche difficile", une tentative de transformer le cercle en spirale, d'utiliser l'échelle de Jacob pour devenir un grand Homme, Soi.

Le 50 est une promesse, un jubilé, du latin "jubilare" qui veut dire se réjouir, se réjouir de la libération qu'il nous est possible de conquérir.

 

               A cause, ou plutôt grâce à  sa blessure incurable, il a une connaissance profonde de toute forme de souffrance, ce qui lui confère une sagesse innée pour soulager la douleur des autres. Il a été frappé au genou, c’est-à-dire dans la partie du corps qui se plie, touche la terre et permet de s’en approcher.  Le genou plie aussi en signe de respect et d’obéissance, comme le chevalier qui se fait adouber. Il permet aussi à l’homme de se redresser et de se tenir correctement debout, droit, ce qui est le propre de l’homme. C’est un symbole de rectitude et de droiture, de force et de souplesse mais il peut signifier également la rigidité (association avec Saturne). Chiron est le complice de notre guérison, il  permet de se tirer d'affaire , de connaître l'éveil pour faire jaillir le Soi grâce à sa lumière.

 

              Chiron en thème natal révèle où et comment nous cherchons l’intégration, le sens de la vie, le but et l’auto-actualisation pour oser être de l'or. Guérir c’est “totalifier” (faire un tout, devenir une totalité). La blessure est une image des dualités en nous et en premier lieu celle du corps et de l’esprit. Chiron dans un thème nous montre par où on est touché ce qui permet à cause de cela, de mettre en place une voie de dépassement afin de trouver sa propre route, d'apprendre à la suivre, avec ses moyens et ses solutions, de tirer partie des situations déplaisantes, de transcender, d'admettre une fin, une impossibilité... l’ouverture se faisant en tenant compte de la réalité pour ainsi collaborer avec elle.

 

Chiron nous montre ce qu’est un vrai marginal, cet homme de bien qui est dans ce monde mais plus de ce monde. Si Saturne est un conservateur, attaché aux institutions, et Uranus  un iconoclaste ou un révolutionnaire, alors Chiron est à mi-chemin entre les deux, en dehors des institutions mais ne désirant pas les détruire. Souvent, Chiron découvre une porte dans le mur et l’ouvre pour nous, nous donnant accès à un monde plus vaste et inexploré, symbolisé par Uranus. C’est à nous de faire l’effort de franchir cette porte. Le lieu de Chiron dans le thème, est alors une position de force où il nous montre où et comment nous avons besoin d’accepter la responsabilité de notre propre vie et dans quel secteur nous pouvons jouir d'un droit, celui de notre volonté de faire de nos vies quelque chose de plus signifiant, de plus enrichissant et de plus intégré.

Chiron nous enseigne  la renaissance à soi-même par la transmutation de la blessure pour une vraie réhabilitation.

 

                    Chiron, dans notre ciel natal parle donc d'une blessure fondamentale, d'une douleur qui est "une épreuve initiatique suscitant le désir d'y mettre fin"(1)

Il y ait donc question d'épreuves, d'apprentissages et d'"un service divin" en rapport avec :

 

- le Moi profond (maison I) - "blessure d'identité"

- l'argent, le matériel, nos moyens, nos dons (maison II) "blessure d'une dépossession",     -      - la fratrie, la communication, les déplacements (maison III) "blessure d'une itinérance",

- la famille, le père, nos racines (maison IV) "blessure d'un échec",

- les enfants, la relation amoureuse, la créativité notamment de soi-même (maison V) "blessure d'une punition abusive"

- le travail, la santé, les tâches quotidiennes, "blessure d'une répression" (maison VI),

- les autres, le couple, les associations, les contrats (maison VII) " blessure d'un choix",

- la mort, les transformations, la sexualité (maison VIII) " blessure d'une errance", 

- l'étranger, la loi, la philosophie, l'apprentis-sage(maison IX),"blessure d'une infériorisation"

- l'ambition/expansion sociale ou la mère (maison X), "blessure d'une insuffisance"

- les amitiés, les projets ou les communautés (maison XI), " blessure d'une restriction"

- le passé, le karma, l'enfermement ou la maladie (maison XII), "blessure d'une exclusion".

 

Chiron a donc passé 7 années dans le signe des Poissons, un secteur (maison) bien précis de notre thème sur lequel il est bon de se retourner pour mettre en lumière quelle leçon fondamentale ce "pas sage" a pu laisser en nous et ce que nous avons pu en tirer. Car désormais, malgré une rétrogradation le 5 juillet de 4 mois, il est désormais dans l'énergie de Feu du Bélier, un signe de tête, de renouveau, d'indépendance, d'entrepreneuriat, d'énergie, de courage, mais aussi de combat, de violence et d'agressivité, Il a quitté les eaux neptuniennes  pour le feu... de Mars. Ceux qui ont Chiron en Bélier (1968 / 1977) sont particulièrement concernés par l'arrivée du Centaure, notamment ceux approchant de la cinquantaine et ce fameux jubilé !!!

 

Le natif qui a Chiron en Bélier en natal, a une blessure existentielle sur le droit d'exister, de s'affirmer et de légitimer son existence (dans un secteur, une maison), comme si on avait voulu l'empêcher de vivre ou encore mieux d'exister. Chiron en Bélier, cherche son existence dans le regard de l'autre, parce qu'il ne sait pas qui il est VRAIMENT. Il ressent alors,  au plus profond de lui-même, un énorme vide intérieur avec lequel il se bat et se débat. Son magnifique chemin est d'accoucher de lui-même, de déposer les armes, d'apprendre à exister, de s'incarner enfin une bonne fois pour toute, de légitimer son existence par l'affirmation de soi, c'est à dire en y donnant pleinement forme, pour créer un nouvel ajustement et ainsi s'enraciner de tout son Être.

Ainsi, pendant ces neuf années opour chacun de nous, et un peu plus encore pour ceux qui ont Chiron en Bélier dans leur thème natal, il faudra faire preuve de réflexion, ne pas céder à l'impulsivité de Mars, apprendre à utiliser les armes que si nécessaire et avec un tout autre état d'esprit que celui que l'on a hérité. Il faudra apprendre à se surpasser, à développer une force de caractère à son propre service et pour le bien de tous , mais surtout initier un mouvement pour devenir les alchimistes des temps modernes qui transforment l'énergie destructrice en énergie constructive, dans l'instant, comme Chiron nous l'enseigne. 

 

              Un petit plus pour ceux qui ont Chiron en Bélier natal, car une  occasion est donnée, si ce n'est déjà fait, de travailler à retrouver la paix à l'intérieur de soi-même, resté trop longtemps un champ de guerre et de bataille, de faire la paix avec son histoire, de guérir des souffrances intérieures pour enfin se permettre d'aller totalement de l'avant avec la belle énergie de Mars.

Alors, en faisant les bons choix, avec pondération et courage (la conscience) , en s'affirmant (donner forme à qui je suis) par le Verbe et la Parole d'Or, il est possible de devenir quelqu'un d'utile, un guide pour les autres.

 

Merci à Catherine Castanier pour ces beaux enseignements sur Chiron .

 

Copyright 2018

 

* Les mots ou expressions de même couleur sont reliés entre eux par le nombre qui les caractérise (guématrie).

 

(1) C. Castanier - Chiron en maisons - p 5 - p 95

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Au delà des appats-rances....

November 13, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents