https://www.pinterest.fr/sophiebogard/ Alchimiser nos ténèbres intérieurs...

Alchimiser nos ténèbres intérieurs...

March 28, 2018

La vie est un grand champ d'exploration fait de "victoires" et d'"échecs", de succès et de chutes qui nous sont donnés de vivre pour grandir pleinement, totalement.

 

Nous devons, dès lors, apprendre à comprendre que ce ne sont pas des empêchements mais plutôt des occasions, qui nous sont offertes pour avancer encore et encore sur le chemin qui mène à la sagesse. L'épreuve, l'expérience ont "toujours pour la personne une portée pédagogique si l'Homme se souvient que son cosmos extérieur et intérieur sont les deux pôles d'une même réalité"(1). Or, l'Homme peut être totalement anéanti, bouleversé par l'épreuve qui, "s'il ne la saisit pas , l'avale"(1).

Nous traversons ces champs d'expériences faits de moments joyeux ou tristes voire limitants afin de mieux nous connaître et ainsi nous détacher de tout ce qui n'est plus nous. Or, comme le dit Annick de Souzenelle, "rare est celui qui se mesure d'emblée à l'épreuve".

Nous départir de nos croyances, de nos idées fixes, de nos pensées devenues obsolètes et de nos interprétations, telle est la volonté secrète de notre âme. Il nous faut alors l'entendre, entendre cette petite voix discrète qui susurre à nos oreilles qu'il est temps, désormais, de passer à autre chose, à un autre champ de conscience pour accéder au Soi.

 

            Sur ce chemin de sagesse, il s'agit de voir et de reconnaître qu'en nous-mêmes se nichent des ténèbres, une noirceur qu'il est nécessaire de transformer, de transmuter pour se libérer et ainsi accéder à la vraie liberté qui ne peut être qu'intérieure. Alchimiser nos ténèbres intérieurs* c'est s'autoriser à mettre au monde l'Homme neuf apte à offrir au monde, à l'Autre ce qu'il a de meilleur.

Le noir, l'ombre, les ténèbres n'existent que par l'absence de lumière. C'est l'absence de lumière qui permet au noir d'exister ! Entrer dans une pièce inconnue et totalement noire nous déconcerte, nous fait "peur" car nous ne maîtrisons rien et n'avons aucun repère, or allumons la lumière, ouvrons les volets et dès lors tout change autour de nous, tout se transforme puisque d'un coup nous avons accès aux informations qui nous environnent et ainsi nous pouvons agir . C'est le même processus que nous sommes invités à opérer en nous-mêmes : inviter la lumière à entrer pour qu'elle éclaire et qu'ainsi nous puissions comprendre  et  libérer ce qui est enfermé et cristalisé en nous, notamment notre potentiel de résurrection, de renaissance et de Vérité.

Le fait d'accueillir la lumière en nous génère quelque chose de nouveau, un pouvoir constructif et puissant, alors une nouvelle conscience émerge qui nous permet d'effectuer un saut quantique en pleine connaissance (con-naissance, "naître avec" mais aussi "con né sens",  "né avec l'essence") de nous-mêmes.

 

"Lorsque l'Homme se laisse saisir par elle pour passer la barrière, elle le fait grandir et, avec elle, lui-même construit son NOM"(1).

 

Bien souvent, nous résistons à cet appel, nous fuyions, nous partons dans l'autre sens, comme Jonas (livre de Jonas) qui décide de ne pas entendre l'appel vers Ninive et part dans la direction la plus opposée, et dès lors  rencontre des événements qui l'incitent à regarder en lui même, notamment pendant 3 jours et 3 nuits dans le ventre du gros poisson. Lors de ce séjour dans le ventre du poisson, il effectue un séjour au centre de lui-même, au coeur de son être, un retour à Soi, à son axe, à cet "axis mundi", qui l'aide à dévoiler la lumière en lui-même. Alors s'opère le processus de résurrection dans la Vérité du Yod (lettre hébraïque signifiant la main qui façonne de l'intérieur), pleine et entière, il lâche le vieil homme pour devenir ce qu'il Est, son Nom, un grand Homme. Au 7ème jour, il renaît à lui-même.

Il s'agit dès lors de faire le "va vers toi !", d'avancer et de réaliser la volonté de notre âme, afin de faire émerger en pleine lumière notre Etre véritable.

 

                   Alors, "à celui qui a acquis la lumière à partir de son ombre, on donnera une lumière plus grande, mais à celui qui n'a rien acquis, on ôtera son potentiel (pot en ciel) c'est à dire son ombre, et il ne pourra plus rien acquérir"; car l'ombre en hébreu c'est "Tsel", c'est à dire "l'information" qui détient en son coeur "le secret de la remontée de la sève", de cette sève puissante et créatrice qui permet que se créé (secret) l'Homme véritable.

 

 

 

(1) A. de Souzenelle - Nous sommes coupés en deux.

 

* Les mots ou phrases de même couleur sont reliés entre eux par un même nombre qui se cache en eux. (guématrie).

 

Copyright 2018

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Au delà des appats-rances....

November 13, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents