https://www.pinterest.fr/sophiebogard/ La “Mère veilleuse“ ...

La "Mère veilleuse" ...

December 28, 2017

 

Après le Bateleur, ce jeune homme plein de fougue et d'énergie signifiant le point de départ du parcours, voici venu le deuxième arcane du tarot, la Papesse, marquée par le 2, nombre féminin naturellement associé à la dualité mais qui là revêt un autre caractère, puisque le 2 est alors "vécu ici comme une valeur pure en soi"(1).

 

La Papesse est la première femme à se présenter à nous dans ce "jeu" des arcanes "essence ciel". Assise, dans une attitude "de réceptivité", d'écoute, elle semble attendre et être en connexion avec quelque chose ou quelqu'un. On observe la carte et on remarque un oeuf à sa gauche aussi blanc que l'ovale de son visage, marquant sans conteste une double gestation !

La sienne et celles des arcanes à venir ...

 

Elle semble mystique avec les croix posées sur sa poitrine et avoir un côté surnaturel  qui représente la pureté totale, cette "part de nous-même qui n'est jamais blessée ni touchée"(1). Ce "puits de purification et de confiance"(1) qui existe en nous, ce lac tranquille ainsi nommé par les chamanes, qui abrite toutes nos potentialités. Elle vient nous parler de notre vie matérielle et de l'esprit pur, pour mettre en exergue ce sel qui les uni, car l'un ne va pas sans l'autre ici-bas.

 

Sur ses genoux elle tient un livre, celui de l'étude et de la connaissance, ce "liber mundi" qui abrite l'âme du monde et qui est la manifestation archétypale du principe créateur.

"La création serait donc un écrit, une parole articulée..."(2).

Sur ce livre, on distingue dix sept lignes qui forment un passage souterrain vers la carte de l'Etoile, l'arcane 17, avec qui elle est en lien. "L'accumulation de la Papesse a pour horizon l'Etoile"(1), elle prépare son éclosion, notre éclosion et attend "que Dieu vienne l'inséminer"(1).

Bien que pleinement incarnée, elle habite son corps comme un lieu sacré et entretient un lien privilégié avec les forces d'en haut dont elle perçoit la présence dans chacune des choses qui l'entourent. Souvent comparée à Marie mère du Christ, ou à Isis, elle nous enseigne que nous devons savoir nous poser, être réceptif pour être fécondé par les forces d'en haut et ainsi travailler à notre transformation. Elle est exigeante, car elle nous demande de nous épurer pour continuer ce parcours, de devenir le plus pur possible, de cultiver ce non-être afin d' avancer avec philosophie sur le chemin initiatique du Tarot.

 

                  Après avoir pris conscience de l'énergie, des possibilités, des outils à notre disposition dans l'arcane un, il est nécessaire, avec l'arcane deux, de se poser, de savoir accueillir et reconnaître les forces agissantes d'en haut, reliées à celles d'en-bas. Nous sommes conviés à un moment d'étude, de connaissance, de retrait du monde , de retrait en nous-même, afin de pouvoir nous purifier et ainsi accueillir ces forces venues d'en-haut pour les inviter à venir à l'esprit, comme Marie a su accueillir celles de Dieu pour enfanter du Christ.  C'est une belle étape que celle qui consiste à nous ouvrir pour participer en conscience à notre belle fécondation, celle qui va nous permettre de tranquillement naître à nous-même, et participer en conscience  à notre véritable essor.

 

 

(1) A. Jodorowsky - La voie du Tarot 

(2) R.Payeur- Tarot et parcours initiatique p 28

 

Copyright 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Au delà des appats-rances....

November 13, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents