https://www.pinterest.fr/sophiebogard/ Franchir “La porte des Hommes“...

Franchir "La porte des Hommes"...

April 2, 2017

Arrivé au sommet des jambes, les deux piliers de notre corps, les hanches se présentent à nous comme un nouveau défi, un nouveau cap à franchir ! Elles sont comme 2 chapiteaux surmontant 2 piliers et nous invitent à franchir une porte pour nous conduire dans le monde intérieur du bassin, du ventre, le lieu de la création biologique et symbolique. Ce monde du ventre qui abrite nos tripes, qui ne sont pas encore "l'esprit" (anagramme du mot).

Nous allons entreprendre ce périlleux voyage au confins de cette articulation qu'est la hanche afin de dévoiler les secrets de ce passage initiatique auquel elle nous invite pour rejoindre l'abdomen, le "domaine de l'AB - l'abbé"...

 

Le mot "hanche" a pour valeur numérique 75, comme "afin de", "engage" et "foi" !!!! Fort intéressant puisque en effet il s'agit de "s'engager" à franchir un seuil "afin de" contacter la "foi", la foi en tant que fidélité à nous même et ceci dans le creuset du ventre... cet athanor si cher aux alchimistes. Et oui, nos hanches sont les gardiennes de la porte qui nous mène dans le bassin, dans les eaux mystérieuses où s'infuse la seconde naissance. D'ailleurs, les principaux Dieux sont nés une seconde fois du ventre de Cronos qui, un jour, les vomit. La hanche assemble le fémur (fée mûre) et l'os iliaque (relatif aux îles), port d'un nouveau monde, le bassin.

Les hanches sont le lieu d'un intense combat entre le doute et la foi, entre l'affirmation de notre liberté humaine et le sens de notre destin. Une certaine impulsion de service frappe à "la porte de la conscience et nous demande de développer une nouvelle alliance avec les autres règnes ainsi qu'avec la transcendance". Les hanches sont comme les gardiens d'une porte derrière laquelle nous sommes invités à explorer notre vie intérieure physiologique, psychologique et spirituelle. Dans le bassin, le ventre, siège des émotions, des peurs et des sentiments, les viscères "vie sert" servent la vie .... Nos hanches posent donc une question essentielle (d'essence supérieure) car, dans le sens de la remontée, il ne s'agit plus de la reproduction biologique mais bien de s'atteler à la tâche fondamentale qui est d'incarner pleinement et concrètement une qualité spirituelle ; c'est à dire "d'ouvrir la porte de la conscience afin d'accueillir des dons artistiques, intellectuels et/ou manuels qui poussent au fond des tripes". Tout en sachant que la création des tripes n'est pas encore celle de l'esprit (anagramme). En effet, avant, "c'était la pensée qui permettait de nouvelles prises de conscience, alors qu'à présent c'est bien l'ouverture de conscience qui enrichit et fait vivre la pensée."

                 Au niveau purement anatomique, la hanche relie une tête pleine à une sphère creuse. Le sommet du fémur vient se loger délicatement dans la demi-lune formée par l'extrémité de l'os iliaque et à cet endroit est l'acétabulum, étymologiquement "le vase à vinaigre". Pour maintenir l'ensemble et accompagner le mouvement de la hanche, il y a 5 ligaments (5, le mouvement, la liberté, volonté de s'affranchir, nombre de l'homme...) : le ligament rond, l'annulaire, l'ilio-fémoral, le pubo-fémoral et l'ischio-fémoral. 

On se souvient que la cheville maintenait le lien avec le pied impliquant la première expérience vivante et terrifiante du sacré et ceci sous la forme d'une "jeune vrille de vigne" (étymologie du mot cheville). Ensuite, dans le "quadri-ceps" (4 ceps, encore un terme relatif à la vigne), naquit "le divin vigneron".... et vient désormais l'étape de l'acétabulum, le réceptacle du vin aigre qui est un liquide encore jeune, pas encore à maturation,pas encore celui "de la communion" mais qui le deviendra en tant que  sang dans l'espace du coeur.... Cependant il en porte déjà les fruits prometteurs !

Dans ce parcours de la remontée qui a invité l'homme à planter quelques graines essentielles et à s'affranchir de ses liens transgénérationnels qui l'encombraient et absorbaient ses énergies, l'homme ressent pour la première fois la présence de sacré. Comment ? Et bien, dans ce réceptacle qu'est l'acétabulum, "les voyages et les aventures s'achèvent car le moment est venu d'intégrer, de digérer toute la richesse des expériences passées" pour les faire décanter dans ce vase et en faire du bon vin !!!           

 

L'articulation de la cuisse, bien que reliée au bassin, conserve une grande liberté de mouvement pour aller de l'avant, se propulser ...La capsule articulaire, du mot latin "capsula" qui signifie coffret, donc quelque chose qui protège, et les 5 ligaments assurent physiquement la relation entre la liberté de la jambe et la fidélité au bassin. Une capsule est un endroit où sont déposées et protégées les semences (cf les capsules des graines qui protègent le potentiel de la plante) les plus essentielles des précédentes expériences de l'être. "C'est un lieu dans lequel se côtoie l'ordinaire et le sacré". Autour de cette capsule, 5 liens d'amour l'entourent, 5 "ligue-amants". Ceux du genou associaient le soleil et la lune, ceux de la hanche arriment l'être "comme autant de cordages à son port d'attache", le bassin, le port du nouveau monde.

Dans les hanches, nous sommes encore devant la porte derrière laquelle "jouent" les divinités : Vénus, Aphrodite (Les reins), Hermès-Mercure (les intestins), Mars-Héra (la vésicule biliaire), Zeus-Jupiter (Le foie), Apollon- Le soleil ( Duodénum), Cronos- Saturne (la rate), Pan (le pancréas) et la Lune (l'estomac).

"La santé, c'est le silence des organes dans l'harmonie des fonctions"

Comme un petit rappel à la musique des sphères, des planètes.... qu'orchestrent ces dieux dans notre ventre ... une sphère...


                     La hanche est constituée de 5 ligaments qui x 2 font 10, le Yod, le germe créateur, la main qui façonne, la Roue de Fortune dans le Tarot, signe de mouvement et de changement .

Nous avons donc parlé de 5 ligaments :

-le ligament rond, spécifique à l'être humain et qui a peu d'action mécanique et plutôt lié à l'irrigation de la tête du fémur. C'est un lien d'amour transmettant les énergies de vie, le sang.

-le ligament annulaire, évoquant l' anneau des fiançailles, il unie et converge à trouver un équilibre entre l'homme d'action (les jambes) et l'homme inspiré "qui construit sa vie en écoutant ses tripes", qui ne sont pas encore l'esprit, seulement une inversion - mêmes lettres, même énergies-" pas encore organisées dans l'ordre adéquat pour exprimer exactement la nature du Ciel".

-l'ilio-fémoral, en forme de Y qui maintient fermement l'os iliaque avec le fémur

-le pubo-fémoral qui associe la tête du fémur au pubis, du latin "pubes", signe de virilité. Le féminin (fémur) et le masculin se rassemble, s'allie.

-l'ischio-fémoral, quant à lui relie le col du fémur à l'ischion.

Ces 5 ligaments évoquent des manières différentes de se lier par l'amour et 2 postures intérieures fondamentales. La reliance par l'amour avec le désir sexuel (ilio), la complémentarité homme/femme (pubo), le contact avec l'égrégore spirituel (l'ischio) et 2 postures intérieures qui indiquent, pour l'une la prise de conscience qu' une vie autre que biologique irrigue les désirs et actions de chacun (ligament rond) et pour l'autre qu'il y a un désir profond (ligament annulaire) d'alliance avec l'Esprit faisant pressentir la présence d' un objectif plus vaste pointant à l'horizon de notre conscience.

Franchir la porte des hanches n'est pas si facile, car l'invitation à cette seconde naissance demande de se départir, d'abandonner notre "liberté" si précieuse à nos yeux... mais est-ce la bonne ? ou s'agit-il d'une fausse liberté ? Le mythe de Carmen avec ses mains sur les hanches indique le refus de ce passage (pas sage),  en posant les mains sur ses hanches, elle défi et refuse de céder. 

Dans "l'involution", les hanches servent à porter une épée sur le côté ou un enfant, sur le chemin du retour, il s'agit de se porter soi même avec force et confiance vers un nouveau monde à conquérir....parfois avec séduction, provocation et ruse ! Deux risques antagonistes majeurs surgissent alors dans ce processus d'évolution intérieure : le fanatisme et la soumission ou, psychologiquement parlant, il s'agit du  complexe du bourreau et du bouc émissaire ! 

Le premier, le fanatisme, renvoie à l'idée que la personne se projette dans des combats extérieurs, dans le monde, car n'étant pas suffisamment individualisée, ceci plutôt que d'avancer intérieurement dans la réalisation du "je suis", pour se re-créer. Le danger ultime est qu'elle se détourne complètement vers cet extérieur tout en contraignant les autres à suivre ses propres croyances se créant ainsi, un nouveau monde, une "ligue d'amants" à ses côtés.

Le second, de l'ordre de la soumission, fait que la personne renonce à regarder en face "l'intensité vitale qui surgit dans sa conscience et se considère indigne de recevoir la puissance d'en haut".

L'équilibre, quant à lui se situe dans la voie du milieu avec le ligament annulaire qui symbolise une nouvelle alliance avec le monde des sens. La fonction essentielle de la hanche est d'établir ce nouveau dialogue entre le sujet conscient de sa liberté et les forces signifiantes et parfois violentes du monde.

 

                       Les blessures à la hanche suggèrent qu'il est grand temps de devenir, de trancher, de faire un pas supplémentaire, un pas conscient  entre l'homme d'action accompli (membres inférieurs) et les forces créatrices du bassin (les viscères qui servent la vie). Physiologiquement parlant, la hanche blessée, douloureuse, demande une attention et impose la fin de l'errance car la marche s'avère désormais difficile. Il s'agit d'arrêter de se déplacer, d'expérimenter, d'apprendre, de chercher, de jouir.... afin de se recueillir en la toute Puissance, la Lumière, Dieu...Il s'agit d'établir un contact intime avec la Source intime et précieuse de son inspiration. Il est temps d'aller explorer un univers plus intime, plus secret, parfois effrayant.... celui du ventre.

Les hanches rondes évoquent tout d'abord la fécondité, la facilité à enfanter...A l'inverse une blessure, une douleur à la hanche peut signer une difficulté par rapport à l'enfantement, notamment à travers des mémoires concernant des enfants morts ou des traumatismes transgénérationnels de femmes décédées en couche... tout cela devant bien sûr être vérifié de manière thérapeutique. 

Dans le processus de descente, d'involution, cela signe la difficulté avec les enfants ( porter- on les porte aussi sur les hanches) et/ou avec la violence (épée portée sur la hanche). Cependant dans le sens de la remontée, d'évolution, cette même hanche meurtrie invite toujours à passer de la procréation à la création, notamment de soi même, se re-créer processus symbolisé en astrologie dans la maison 5. Il est urgent alors, de se relier avec amour à son âme pour oser devenir quelqu'un d'autre, quelqu'un de nouveau au service de sa propre oeuvre afin de l'offrir au monde.

La sclérose en plaque immobilise à terme et pourtant la langue des oiseaux éclaire le sujet "S Clair ! Ose"... dans le processus de la descente, cette problématique peut être liée à une situation irrésolue de la petite enfance dans laquelle prédomine la nostalgie du secours de la mère et son attention affectueuse. Le sujet aspire à se laisser couler dans l'océan maternel, pourtant la vie lui clame haut et fort d'OSER !!! Dans le sens de la remontée il s'agit de s'abandonner à la chaleur de son coeur en toute confiance en osant être soi même à chaque instant. Les blessures de la "Capsula" (cf plus haut) vient signifier une nécessité d'ouverture car quand la capsule est trop rigide, la semence meurt !

 

                             Bien sûr, il ne faut surtout pas se croire arrivé au faîte de la réalisation spirituelle une fois aux hanches, cela serait source de grandes désillusions car à ce stade, le niveau de conscience commence doucement à s'élargir...

Les dieux d'eau qui "organisent" la vie de l'autre côté de la porte ont besoin d'hommes et de femmes qui ont apprivoisé les expériences de la première zone du corps, notamment en ayant développé la capacité à se mettre en route seul et sans béquilles, qui ont été capables de deviner leur destin afin de le laisser croître en le vivant pleinement dans la joie et l'épanouissement intérieur. Alors les portes s'ouvrent en grand !!!

Et la question se pose "Suis-Je prêt à servir la vie?" moi qui sait si bien m'en servir ....

Le moment est important, car l'énergie conscience va pénétrer à l'intérieur des choses, dans le bassin, le ventre, dans les eaux, qui supposent d'avoir fait mourir la toute puissance égotique de la personnalité, de s'être délaissé des anciennes certitudes tout en prenant bien conscience combien une question en entraîne forcément une autre ! Et les réponses sont dans le service à la vie.... dans les viscères. C'est sans doute pourquoi on lisait l'avenir (voir encore dans certaine contrées) dans les viscères des animaux...

Pour C. Castanier "tout problème aux hanches signale une difficulté à trouver sa place, à ne pas occuper la place qu'on voudrait et l'angoisse de ne pas réussir à s'opposer à quelqu'un. Il s'agit ici de la somatisation d'indécisions". (1)

Il faut arrêter de repousser, de refuser sa propre créativité, celle qui invite à naître à Soi, parfois en admirant celle des autres, car cela conduit souvent à des douleurs coxo-fémorale qui viennent signaler la nécessité impérieuse de cet engagement pour "soi m'aime". La tentation est grande de se cacher derrière son incompétence, sa timidité, son utilité dans la vie sociale ou familiale, dans ses devoirs et engagements en tout genre, qui sont autant d'excuses pour repousser et ainsi éviter d'entendre l'appel des profondeurs de son être qui crie et qui appelle.

D'ailleurs,.... le déhanchement ne demande-t-il pas déjà de franchir, franchement la porte conduisant à ce nouveau monde , ce bassin, port d'attache conduisant vers de nouvelles aventures au long court ... 

BON VOYAGE !!!!

 

 

Remerciements à Luc Bigé pour cet enseignement prodigieux.

(1) Catherine Castanier - Chiron et l'axe des portes

 

Please reload

Posts à l'affiche

Au delà des appats-rances....

November 13, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents