https://www.pinterest.fr/sophiebogard/ Les cuisses

Les cuisses

March 6, 2017

 Après avoir exploré les articulations de la jambe, nous voici arrivé au sommet, avec la cuisse, et là nous passons du squelette aux muscles car "plus la conscience-énergie s'élève plus les muscles s'épaississent, du moins dans cette zone du corps liée à l'action".

Pour Luc Bigé, les viscères "vie sert" et les muscles, mot que la langue des oiseaux* traduit comme "M luce S" c'est à dire "aime la lumière mise en système", représentent le monde des valeurs. Ces valeurs (muscles et viscères) qui sur le plan physique sont irriguées par le sang, au sens de l'âme, c'est à dire "ce qui anime" et sur le plan psychologique par les émotions "ce qui met en mouvement". Explorons alors un peu ce que nos cuisses ont à nous révéler sur nous même et les enjeux qu'elles renferment...

 

La cuisse porte en son sein 2 records, celui de l'os le plus long du corps, le fémur, et le quadriceps (4 ceps) le muscle le plus volumineux. La cuisse est reliée au signe du Sagittaire, dont la planète maîtresse Jupiter est la planète la plus grosse de notre système solaire .

 La cuisse est donc constituée d'un amas musculaire important et ce tissu musculaire est fait d'un ensemble de stries, de cellules qui s'allongent en petits cylindres et qui peuvent mesurer jusqu'à 5 cm de long. Il s'agit d' un ensemble de tubes creux de plus en plus fins qui s'emboîtent les uns dans les autres comme des poupées russes et qui glissent ensemble pour provoquer la contraction musculaire. Ces "tubes", nous l'avons dit, sont creux comme les objets emblématiques (casque, torche, armure) du Dieu de la Guerre Arès qui, pour combattre, doit avoir de la force. Le fait qu'ils soient creux permettent la canalisation du flux énergétique, de la force en vue de la victoire. Alors, nous pouvons dire que la fonction symbolique du muscle (constitué de tubes creux) est de canaliser et d'accompagner le mouvement des passions (une force) vers la lumière de l'archétype (l'os) afin que cela devienne visible dans le monde extérieur avec la peau. En d'autres termes, on peut avancer le fait que la fonction essentielle des émotions serait la mise en mouvement des valeurs spirituelles jusqu'à ce que celles-ci adoptent "une forme concrète dans la vie quotidienne", qu'elles soient ancrées, actives grâce à une nouvelle connaissance (nouvelle naissance) qui n'est qu'une actualisation de notre compréhension. Le triptique, corps-âme-esprit a ses représentants symboliques au sein de notre corps avec la peau, la chair (viscères et muscles) et les os.

Les cuisses réunissent les genoux au bassin, on quitte bien le domaine des articulations, c'est à dire le monde de la communication, des choix et des prises de risque pour entrer dans les profondeurs de la chair et ainsi s'engager en profondeur dans l'espace et utiliser les muscles. D'ailleurs, pour illustrer un peu plus le fait que nous changeons de plan, ne dit-on pas que l'on se brise le pied, la cheville, la jambe ou le genou alors que la cuisse, plus riche en système musculaire, se blesse. Les os (esprit) qui se brisent évoquent des questions vitales "comme l'ontologie et la spiritualité de la personne", la chair blessée "bouleverse les passions, les sentiments et la vie amoureuse".

Dans la cuisse, l'alliance du fémur (os) et des muscles avec le quadriceps, illustre le fait que la croissance spirituelle va de pair avec l'expansion des passions. Elle réunit 2 valeurs séparées " par les normes sociales" que sont la quête spirituelle et la jouissance des sens. Il y a dans la cuisse un désir d'espace, d'expansion, de lointain, de grands déplacements, que l'on retrouve bien dans le signe du Sagittaire (9ème signe) associé à cette partie du corps, ce centaure mi-homme mi-animal, dont la planète Jupiter qui le gouverne, gouverne aussi  le signe des Poissons (les pieds) alors sont réunis les cuisses et les pieds qui permettent le déplacement...

Pour s'épanouir, l'homme a besoin de se sentir passionnément engagé dans de vastes espaces, dans de vastes entreprises  créatives, socio-politiques ou spirituelles... alors, "il réalise que l'Autre rencontré dans les genoux participe activement à sa quête... ou l'entrave.... parfois !". La puissance (masculine) de conquête (muscle) s'enroule autour d'un os féminin, le fémur "fée mûre". Les destins de la cuisse sont liés à la spontanéité de nos élans créateur, à nos combats justes avec l'utilisation juste de la force pour continuer le mouvement ascensionnel et aisni contribuer un peu plus encore à l'épanouissement de notre être.

 

             Chez la femme qui prend de l'âge, l'accident le plus courant est la fracture du col du fémur. Le col est un passage étroit ( 2 autres que sont l'utérus et le cou) qui invite à le franchir.... "l'énergie-conscience s'apprête à explorer un nouveau monde" en s'y engageant, or bien souvent cette fracture du col du fémur est causé par la fragilisation du tissu osseux du à l'ostéoporose , mot dans lequel on entend "ose t o por ose", c'est à dire "ose , t' es au port , ose !". Ose quoi ? Ose t'aventurer un peu plus loin, ose le grand départ vers "l'immensité" car c'est le propre d'un port de préparer les bateaux à partir au loin. La mort, tant repoussée dans nos sociétés modernes, est un passage (un pas sage) qui ouvre vers l'infini, l'immensité et le port (col) conduit vers le Divin, la Source, la Conscience Universelle, l'Ame du Monde. En fait on entend "Ose Théos Port Ose" et "Théos" c'est Dieu, la Source, alors il s'agit d'oser pousser cette porte qui ouvre vers cette Source Infinie. Le col du fémur est donc une porte, un passage qui prépare à la mort, de soi d'abord, pour une renaissance en conscience. Cette traversée est essentielle à l'être humain car quand le col se brise, ce passage est rompu et demande "à être réparé psychiquement par la reconnaissance et l'acceptation d'être mortel". Psychologiquement, la peur de la mort et le refus de quitter ce monde pour un autre pourraient entraîner la rupture du col du fémur.

Quant à la cuisse, les pathologies telles que les contractures, les élongations ou les déchirures surtout du "quadricep" viennent signifier un excès de passions "guerrières", voire des colères refoulées. Positivement, ces pathologies peuvent constituer un appel pour être invité à suivre la liberté de nos élans plutôt que de se résigner à rester coller aux codes sociaux.

Il est alors intéressant de se demander, si je suis un Chevalier vigoureux  au service de ma "d'Ame", d'une oeuvre ou un soudard (soldat grossier et brutal), qui a perdu tout contact avec son féminin comme les Centaures de Dyonisos qui ne recherchaient que du vin et des femmes pour s'enivrer....Le chevalier, cet homme à cheval est bien en lien avec la cuisse, avec le centaure du sagittaire, qui a gagné la bataille des genoux et a fléchis devant sa dame (son âme) ou son roi (sa conscience), le soudard quant à lui pille, viole et vole dicté par ses passions guerrières qui constituent l'unique moteur de son accomplissement....En ce sens, les pathologies de la cuisse nous demandent de réajuster les valeurs féminines et masculines en nous même pour les unir dans de justes combats.

              L'enjeu fondamental des cuisses est de servir la volonté du Soi, car ce sont les lieux de l'expansion (Jupiter) du "moi" dans les espaces affectifs, sociaux et spirituels et pour cela il nous faut coordonner le masculin et le féminin en nous comme le suggère le système musculaire (masculin) qui s'enroule autour du fémur (féminin).

Il est intéressant de remarquer que la valeur numérique du mot "cuisse" est 517 comme les mots "conduira et intermédiaire", qui raisonnent avec le système musculaire qui nous permet cela et que celle du mot "fémur", qui renvoie à des valeurs initiatrices accompagnant les grands passages vers le dernier col....., est 441, comme "bascule et Don de Dieu".... 

Les cuisses nous permettent de développer, de faire grandir notre Soi afin de conduire notre être, en utilisant de manière harmonieuse les valeurs initiatrices du fémur, à franchir sans encombre le col et basculer un peu plus encore vers l'immensité.

Bon voyage !!!

 

 

Luc Bigé - Symbolisme du corps

 

Please reload

Posts à l'affiche

Au delà des appats-rances....

November 13, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents