https://www.pinterest.fr/sophiebogard/
  • Bogard.S

Être ici et maintenant (1132)*(3)...

Alors que nous allons bientôt clôturer cette fameuse "année 2020"(115) *... arrêtons nous un instant, puisque de nouveau on nous le "demande", sur le "chemin"(115) qu'elle nous a fait entamer et qu'elle nous invite à poursuivre.

En effet, nous sommes entrés, dès le début de cette année, dans une "période particulière"(1055), un moment "hors du commun"(1055) nous poussant vers un "monde futur"(1055) qui peut faire peur mais qui est oh combien prometteur car il s'agit d'un "changement de dimension"(1055).


Il ne s'agit en aucun cas, bien sûr, de minimiser les conséquences sanitaires et économiques qu' "un virus"(1249) comme celui là entraine (conséquences toujours nombreuses et tragiques lors de grands changements), mais juste de s'autoriser à porter un autre regard un instant, ici et maintenant, en s'élevant afin d' "être en cohérence avec son âme"(1249) pour percer et voir (percevoir) que tout est juste et a un sens. Tel l'aigle s'élevant dans les hauteurs, élevons-nous, prenons ce temps qui nous est offert, pour faire cette pause en nous détachant des émotions sucitées par les événements, afin d'"accéder au calme intérieur"(1249) bien là pour nous conseiller.

Nous tous, par nos comportements, nos habitudes et nos croyances, nous avons âbimé cette belle planète bleue, notre Mère à tous, qui nous abrîte et nous nourrit. Or faisant partie d'un tout, nous nous détruisons tous et toutes. Evoluant entre "l'ombre et la lumière"(942), dans un monde duel là pour nous "verticaliser"(942), nous sommes invités à "revenir au UN"(1300), pour trouver ensemble le point comme un (commun) afin que chacun devienne "un maître en sa demeure"(1300).


"Traitez la terre avec respect, ce n'est pas vos parents qui vous l'ont donnée, elle vous a été prêtée par vos enfants".


Aujourd'hui, "notre Mère la Terre"(966) n'en peut plus d' ''être la victime"(966) de nos pensées et de nos actes, alors telle une mère aimante et respectueuse, elle nous invite à transmuter nos pensées et nos comportements pour 'innover et ainsi "relier sagement le monde"(831) à elle.

Nous sommes donc arrivés à un "moment crucial"(831) de notre histoire pour opérer un "changement bénéfique"(831) qui s'effectue au coeur même d'un "tourbillon"(831) très déstabilisant. Ce "nouvel épisode de Covid-19"(1593) qui arrive "dans le courant de l'automne 2020"(1593) est une "deuxième vague"(1681) qui peut être considérée comme un "outil précieux"(1681), outil permettant d'"avoir une vision claire"(1681) des choses et des enjeux afin d'avancer, d'"être uni vers"(1254) (Univers) pour mettre en place la vraie "liberté, égalité, fraternité"(1254).


Pour créer un nouveau monde, "une société fraternelle"(1249), il est sans doute dommage que nous ayons "besoin" d'"un virus"(1249), mais c'est ce qui est, or être neuf c'est accepter ce qui EST afin de rectifier en agissant, non plus en ré-agissant qui est un acte ancien. La Terre, l'Univers, notre âme, la Lumière nous demandent d'AGIR, d'agir au coeur même de notre être, non plus en reconduisant de vieux schémas mais en nous servant de "l'énergie d'Uranus"(1046) qui, en signe de Terre (tient donc!!), nous pousse à "être au sommet"(1046) pour accéder à "une compréhension totale"(1046) pour accoucher d' une "grande innovation"(1046) et ainsi créer un monde meilleur.

Le "changement avec le Covid-19"(1299), c'est, peut être, de mettre du neuf, de "mettre de la Lumière dans l'ADN"(1299), qui est au coeur même de notre être, afin de nous aider à cheminer et mettre en place un "nouveau paradigme"(1343) en lien avec le "champ de forces spirituelles"(1343).


Restons confiants, soyons unis, soyons lumineux, illuminons nos ombres et permettons nous d'être les acteurs rayonnants de ce "monde en mutation"(1074) qui demande de "savoir s'abandonner à"(1074) l'"illumination de l'ADN de l'Homme"(1074) pour opérer un nouveau départ.

Aller vers le nouveau, c'est un départ, c'est quitter quelque chose pour autre chose, c'est une mort, or "ontologiquement la mort est comme la naissance, inhérente à la vie - et non son opposée"(1). Toutes les grandes traditions spirituelles nous proposent des enseignements qui sont là pour nous apprendre à mourir. Platon a dit "philosopher c'est apprendre à mourir"(1793), c'est à dire "tomber amoureux"(1793) chaque jour de ce que la vie nous propose, de ce qui EST pour nourrir notre aspiration à grandir...

Dans tous les passages "pas sages" c'est la mort qui est là, qui nous attend et nous propose une "initiation"(597) pour nous insuffler le "désir d'apprendre"(597) sa sagesse. La mort est une "amie"(55) qui '"aime"(55) et accompagne celui et celle qui désire grandir en son centre.

Le plus triste serait, sans doute, de quitter cette vie sans avoir philosophé, sans avoir contacté cet "amour de la sagesse"(849) qui est notre véritable "langue maternelle"(849), sans avoir essayé de "réparer le monde en nous"(2)(1110) pour "l'épanouissement de l'âme"(1110).

Il nous faut simplement "chercher un peu de clarté"(1275), pour initier un "monde nouveau"(1275) car :

"J'entre dans une expérience et puis je la délaisse pour entrer dans un autre espace.

Mourir à chaque instant, non plus comme un désastre mais en comprenant à quel point cet apprentissage est celui de la Présence"(1).


Je vous souhaite le meilleur, le beau, le bien et le vrai ....😉

" Abandonne tout pessimisme, doutes et peurs.

Entraîne ton esprit à s'accorder, à s'accrocher à toute pensée originale".


Coeurdialement❤


* Utilisation du Yoga des Mots, outil de guématrie

(1) Christiane Singer - Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi?

Ed. Albin Michel - p 143, p 152, p 156

(2) Cervantès

(3) 1132 / choisir de guérir en conscience

Crédit Photo : Lumière Divine - Mario Duguay.